La moitié du Monde

À la Une

Cette dernière journée à Otavalo débute bien avec un superbe petit déjeuner offert par notre hôtel, composé, entre autres choses, de deux bonnes viennoiseries et de fruits frais. C'est donc ravis que nous quittons cet havre de paix avec l'envie d'avaler les kilomètres comme nous avions dévoré un peu plus tôt les délicieux croissants au … Lire la suite La moitié du Monde

Un peu plus près des étoiles.

La Colombie, ce pays que l'on a tant apprécié, ne nous laissera pas partir sans verser une dernière larme, c'est touchant... En effet, alors que nous finissions les 14 premiers kilomètres d'ascension de notre avant dernière journée, nous avons été cueilli par une copieuse pluie bien fraîche recouvrant la chaussée d'une belle couche de boue. … Lire la suite Un peu plus près des étoiles.

Viva la Colombia !!!

C'est donc en arborant fièrement les couleurs de la Colombie, ce maillot symbolisant pour moi la gentillesse et la sympathie de ses habitants, que j'enfourche mon vélo ce matin en direction de Tuluà. Ayant choisi une route plus adaptée à son vélo tout terrain, Juan, notre collègue cyclo rencontré la veille, nous laisse évoluer seuls … Lire la suite Viva la Colombia !!!

On en redem’Andes !!

Nous voilà donc de retour sur la route après ces quelques belles journées passées à Guatapé. Depuis le début de notre voyage, nous avons délibérément choisi de nous laisser guider par notre inorganisation, laissant la part belle aux rencontres, aux conseils des locaux et à notre instinct. Cela nous a souvent souris, comme lors de … Lire la suite On en redem’Andes !!

Car telle est Medellin

Lorsque nous étions en cours d'espagnol à Carthagène, Andrés, l'un des professeurs, nous a indiqué que la saison des pluies débutait timidement fin avril mais était réellement à son apogée de juin à août. Nous étions ravis d'apprendre cela et d'éviter par conséquent ces pluies intenses, nos visas colombiens expirant mi-mai. Cependant, dans ce pays … Lire la suite Car telle est Medellin

Dès que le vent soufflera

Nous voilà arrivés à Portobelo, village situé à une cinquantaine de kilomètres de Colon, la seconde ville du Panama. La porte d'entrée caribéenne du canal semble avoir été délaissée par les gouvernements successifs depuis les années 60, ce qu'ont beaucoup apprécié le chômage, la misère et, leur cousine préférée, la délinquance... Il ne fait pas bon … Lire la suite Dès que le vent soufflera