Ma monture !

Mes lunettes font bien leur travail et facilitent aisément le contact…au cas où le vélo ne suffirait pas, ce qui est assez rare ! C’est donc de ce dernier que je vais parler aujourd’hui afin éventuellement d’aider ceux qui souhaitent se lancer dans le monde formidable du voyage à vélo !!

lunettes
Photo prise à l’Inukshuk, super café vélo de Chambéry !

Tout d’abord, sache que j’ai fait le choix de l’occasion, pour des raisons budgétaires mais surtout environnementales. Je n’avais pas envie que l’on dépense de l’énergie fossile ou nucléaire pour fabriquer ma monture ! Car entre la fabrication de l’acier puis des tubes, leur transport, les déplacements nécessaires à la conception et la fabrication du vélo, la note énergétique est salée ! La décroissance est la clef de notre futur à mon humble avis donc j’œuvre dans ce sens dès que cela est possible, ce qui est loin d’être évident au quotidien. Pour tempérer un peu ceci, un cadreur (qui fabrique donc des cadres sur mesure et de grande qualité, voir http://www.jolierougecycles.fr) me disait à juste titre qu’un vélo produit par un artisan dans les règles de l’art durera aussi longtemps que l’on sera en mesure de pédaler, donc l’investissement est écologiquement préférable à un vélo de qualité moindre qui ne durera pas…

J’ai discuté avec de très nombreux voyageurs à vélo expérimentés, puis passé pas mal de temps sur internet, sur des sites de matériels d’occasion, des blogs,  afin de trouver le vélo idéal selon mes critères. Mon futur destrier devait avoir :

un cadre acier de qualité, plus lourd que l’alu mais plus résistant et réparable partout à travers le monde, au cas où…Des ingénieurs, d’une grande marque de sport basée dans le nord, ont eux fait le choix d’un cadre en alu pour leurs futurs vélos de voyage et de bike packing m’assurant que de nos jours, ceux-ci sont quasi incassables…à suivre.

des roues de 26 pouces, de qualité supérieure, car devant portées un poids important et encaissées des chocs à répétitions. De plus, les pneus, jantes ou autres pièces dans cette taille sont faciles à trouver où que l’on soit, car format standard jusqu’à récemment. Les pneus seront des Schwable marathon plus en 2 pouces dont très larges…pour passer partout sans crevaison ! L’inconvénient d’un tel choix est une nouvelle fois le rendement, qui s’en trouvera encore réduit…

une transmission Rohloff, très fiable tout en nécessitant un entretien réduit, c’est à dire une vidange tout les 5000 kms (https://www.rohloff.de/fr/). A noter un rendement moindre par rapport à une transmission classique, information vérifiée sur le terrain. J’ai opté pour cette transmission après la casse à deux reprises de la patte de dérailleur sur mon précèdent vélo mais aussi par l’absence de déréglage une fois le système installé.

des freins à disque mécanique, pour un freinage performant en toutes circonstances, y compris par temps de pluie, indispensable étant donné le poids du vélo chargé (entre 50 et 60 kilos à priori, non vérifié, en plus de pilote…poids confidentiel !!).

Voilà les critères indispensables, les périphériques étant facilement modifiables avec un budget maîtrisé, je pense aux porte-bagages, selle ou guidon par exemple.

Voici dans la bête peu de temps après son achat…d’occasion mais déjà accessoirisé !!

Mon vélo
Tout beau, tout propre !!!

Par la suite, un porte-bagage avant lui sera ajouté. Celui-ci portera un sac étanche de 13 litres permettant un accès rapide à ma veste de pluie, mon dentifrice, le papier hygiénique mais aussi de stocker les fruits et légumes achetés sur la route !!

Enfin, dernière chose que l’on ne voit pas sur la photo, un chargeur E-werk et son accu. Cela me permet d’être autonome en électricité ce qui est un gros plus en voyage à vélo !! Un panneau solaire vient en complément, mais je vous en parlerai une prochaine fois !!

Sur le terrain

Depuis mon départ, j’ai eu l’occasion de rouler sur des terrains bien différents, de la belle piste cyclable bien roulante aux bords de Saône défoncés et glissants en passant par des routes de montagne à fort dénivelé !!

Globalement, je suis content du vélo, il encaisse sans broncher les chocs parfois violents qui surviennent quand je suis trop occupé à regarder notre belle nature et ses habitants tout mignons !! Il ne fait pas de bruits irritants et freine bien en toutes circonstances, même au delà des 60 km/h. Les pneus tiennent bien la route même s’il faut se méfier des dévers et autres bordures glissantes !

Ma moyenne horaire est plus faible qu’avec mon ancien vélo (28 pouces en alu à transmission classique) et ce n’est pas le résultat d’un chargement plus conséquent. La taille des roues, la largeur des pneus et le système Rohloff expliquent pour grande partie cette baisse.

C’est un peu frustrant quand on se fixe des objectifs journaliers afin d’arriver dans les délais. J’ai pris le parti d’arrêter ce genre de chose, de ne plus me laisser dominer par l’envie d’en faire toujours plus, d’accepter de ne faire que 70 kms alors qu’habituellement j’en aurait fait 120…

Du coup, je roule uniquement pour le plaisir, je prend le temps de regarder autour de moi, de faire des photos, de discuter avec les gens qui m’interpellent. C’est peut-être la, en ce qui me concerne, l’une des clefs du bonheur !! En transformant un inconvénient en avantage, j’en ressort gagnant et heureux !!

 

4 commentaires sur “Ma monture !

    1. Bonjour Gérard,

      C’est vrai, mais en terme de durabilité un Rohloff vaut beaucoup d’ensemble cassette / dérailleur. Sur mon précédent vélo, je les changeais tous les 5000 kms environ alors qu’après plus de 10 000 kms avec le Rohloff, aucun changement effectué. Cela s’explique certainement par l’alignement permament de la chaine. L’usure ne concerne qu’un pignon et non une cassette complète, autre bon point pour le Rohloff. Pour finir, ayant acheté mon vélo d’occassion, il n’a donc pas demandé de nouvelle fabrication d’un Rohloff, ce qui était important pour moi.
      Cordialement,

      Christian

      J'aime

  1. Bonjour à vous, nous avons aussi fait un voyage à vélo en Amérique du sud (nous sommes rentrés il y a 2 mois) et nous sommes aussi de Chambéry! En plus, moi, Séverine, je suis kiné, et je réalise un mémoire sur les troubles périnéaux et le voyage à vélo. Si vous voulez bien répondre à mon questionnaire ça serait super sympa! https://forms.gle/1yvFr4gUuwDuxYCP8
    en attendant, profitez à fond de votre voyage, bon courage et amusez vous bien!

    J'aime

    1. Bonjour,
      j’ai rempli le questionnaire, Héloïse en fera certainement de même.
      Merci pour les encouragements et bon courage pour le retour à la normale. Nous on continue à profiter de notre liberté !
      Cordialement,

      Christian

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s